Louise Jallu solo
Scène de la Marmite - Accès Libre
vendredi 9 juillet 2021 - 19:15
< retour

Révélation du tango moderne, cette jeune virtuose du bandonéon, propose un répertoire mélangeant d’une part, des morceaux de son répertoire « Francesita » autour des compositions du compositeur Enrique Delfino (1895–1967), et inspiré par l’étonnant livre d’Albert Londres sur la « traite des blanches » en Argentine, d’autres part, des œuvres du grand Astor Piazzolla, inventeur du tango nuevo, dont on a célébré en 2021 le centenaire de la naissance. L’hommage que lui a rendu Louise Jallu  sur son nouvel album « Piazzolla 2021 » a été unanimement salué par la presse.

BIOGRAPHIE

Authentique révélation du tango moderne, débute le bandonéon à l’âge de 5 ans au Conservatoire de Gennevilliers avec Jean-Baptiste Henry, Juan José Mosalini et César Stroscio. Ce dernier lui confie sa chaire de professeur au Conservatoire de Gennevilliers en 2018. Elle étudie également la composition avec le compositeur Bernard Cavanna (Pensionnaire de la VillaMédicis 1984 /Victoire de la musique 2000).

En 2011, alors âgée de seize ans, elle remporte le 2ème Prix de la catégorie bandonéon solo du Concours International de Klingenthal en Allemagne. Désireuse de repousser les limites du tango, Louise Jallu fonde sa propre formation avec un Quartet composé de Mathias Lévy (violon), Grégoire Letouvet (piano) et Alexandre Perrot (contrebasse), qui ouvre l’univers du tango au jazz et aux modes de jeux contemporains, notamment au travers d’une collaboration avec Bernard Cavanna sur son projet « Francesita », recueil d’arrangements de tangos d’Enrique Delfino (Label Klarthe, distribution Harmonia mundi/ Pias). Elle multiplie les collaborations avec Sanseverino, Claude Barthélémy, Claude Tchamitchian, Tomas Gubitsch, Katerina Fotinaki, César Stroscio, Anthony Millet et actuellement avec le pianiste Gustavo Beytelmann.