Samy Thiébault
Scène de la Marmite
samedi 8 juillet 2017 - 17:00
< retour

 Né en Côte D'Ivoire de parents enseignants, Samy Thiébault suit un parcours classique au sein du CNR de Bordeaux avant de rentrer en 2004 au prestigieux Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de jazz dont il sort en 2008.

Parallèlement à ses études musicales il obtient une maîtrise de philosophie mention TB à l'unanimité en Sorbonne (2001).

 

« Blues For Nel » sort en 2004, suivront ensuite avec une certaine régularité « Gaya Scienza » en 2007, « Upanishad Expériences » en 2010 ,

Il s'agit aussi de la première production du label dont il est l'initiateur et désormais le directeur artistique, "Gaya Music Production".

En 2013 paraît «  Clear Fire » qui lui permet de conquérir un public qui s’agrandit au gré des sorties et des concerts dans lesquels on retrouve chez lui un jeu «  Coltranien au meilleur sens du terme »  (Nouvel Obs). La presse est elle aussi unanime : Revelation JazzMag, Coup de Cœur France Musique, Playlist TSF, Séléction JazzNews, L’Humanité, Télérama…

 

Des collaborations pour la danse, le théâtre et le cinéma s’égrènent entre les tournées auxquelles s’ajoutent les cours qu’il dispense aux élèves du conservatoire de Choisy Le Roi. 

 

La sortie en 2015 de «  Feast of friends »  en hommage aux « Doors » constitue un tournant majeur dans le parcours de cet artiste « au discours dansant entre la transe et le message spirituel » (Libération).

La tournée de ce projet est elle aussi conséquente : 4 continents en un an, les principaux Festivals et scènes européens, le groupe acquiert dès lors une assise importante auprès du public et des professionnels

 

L’année 2016 verra une nouvelle étape de cette aventure se réaliser avec le projet « Rebirth » : un travail de fond sur de nouvelles compositions du saxophoniste pour son quartet, centrées cette fois aussi autour de l’urgence de la nécessité de la « Mélodie » comme élément structurant et libérateur d’un Jazz qui se veut le plus moderne, personnel et généreux possible.

Un album qui lui permettra de convier l’immense trompettiste Avishai Cohen à participer à cette aventure et à enregistrer ce nouvel opus, pour une sortie en septembre 2016 sur le label Gaya Music Production (distribution Socadisc)

 

La reception de celui ci fait accéder Samy au rang des musiciens « les plus importants et emblématiques de sa génération » (France Inter), avec « Le meilleur album de Jazz de l’année » (Fip). En effet le succès de cet album le mène sur les plus grandes scènes nationales (Olympia, Café de La danse, Festivals de Marciac, Nice, Sètes…) et internatioales (Chine, Corée, Vietnam, Indonésie, Afrique de l’Ouest…)

 

De quoi donc l’installer durablement auprès « des plus grands Jazzmen de ce pays » (JazzNews) et d’augurer de son futur dyptique, à réaliser entre 2017 et 2018 « Indian Journey », un voyage musical entre l’Amérique du Sud et les Indes, à l’instar des découvreurs de monde, comme l’était Christophe Colomb, partit cherhcer les indes et prouver une théorie révolutionaire et découvrant les iles carîbeénnes et l’Amérique….