En 2010, l’opportunité d’accueillir un festival s’offrait à notre collectivité. Une aubaine pour notre territoire engagé dans une reconquête d’image. Ainsi est né le Saveurs Jazz Festival, porté par l’association Jazz au Pays, sous l’égide de la SPEDIDAM. Pendant 10 ans, chaque été, Segré et plus largement l’Anjou Bleu, ont accueilli des milliers de festivaliers et des artistes de renommée nationale et internationale. Si la programmation est orientée vers la musique jazz, elle est également éclectique, faisant des ouvertures vers les musiques du monde, le blues voire des formes plus « pop ». Soulignons que cohabitent depuis le début une scène avec des concerts payants et une autre en accès libre et gratuit, ce qui favorise l’accès à la culture pour tous.

 

Faire la liste des artistes accueillis serait trop long mais il n’est pas rare de voir à Segré en Anjou Bleu les mêmes noms qu’à Jazz in Marciac ou Jazz à Vienne. C’est à la fois une fierté mais également le signe que le Saveurs Jazz Festival nous positionne parmi les événements majeurs de l’été dans l’ouest. J’en profite pour remercier la Région Pays de Loire, le Département de Maine et Loire et le Pays Anjou Bleu qui sont aux côtés de notre commune nouvelle pour financer ce festival.

 

Parallèlement à cet événement estival, de nombreuses actions ont vu le jour, en lien avec de nombreuses structures. Que ce soit avec la médiathèque, l’école de musique, le cinéma, les établissements scolaires ou d’autres associations, Jazz au Pays a tissé de nombreux liens. Cela permet de proposer tout au long de l’année à un public très varié, des animations en lien avec le jazz ou plus largement le spectacle vivant.

 

Alors, en attendant de souffler en juillet les 10 bougies du Saveurs Jazz Festival, je vous encourage à soutenir cette belle manifestation en étant bénévoles, spectateurs, partenaires… ou simplement en parlant du festival autour de vous pour qu’il fasse rayonner encore plus l’image de Segré en Anjou Bleu !

 

Gilles Grimaud

Maire de Segré-en-Anjou bleu

SEGRE_GillesGrimaud_2015